Apprendre les langues avec les films
03/12/2019
Comment améliorer sa compréhension orale
10/11/2020
Show all

Comment enrichir son vocabulaire
5 conseils pour mémoriser de nouveaux mots

C onnaître la structure grammaticale et syntaxique d'une langue est fondamental pour pouvoir s'exprimer tout comme il est nécessaire de connaître les règles structurelles pour construire un bâtiment. Cependant, si vous ne connaissez pas les mots à utiliser, c'est-à-dire si vous n'avez pas de briques, il est impossible de commencer à vous exprimer, en d’autres mots de commencer votre travail de construction.
E nrichir son vocabulaire est peut-être la partie la plus personnelle de l'étude d'une langue étrangère. En fait, les enseignants nous offrent du matériel didactique stimulant et riche en vocabulaire à apprendre, mais le problème est de savoir comment retenir tous ces nouveaux mots et les mettre à notre disposition pour que nous les utilisions quand nous en avons besoin.
La mémoire à long terme de chacun d'entre nous fonctionne différemment, c’est pour cela qu'une certaine méthode n'est pas nécessairement la plus adaptée pour tout le monde. Certaines personnes ont une mémoire plus visuelle, d'autres ont besoin de contextualiser les informations pour les mémoriser tandis que d'autres encore ont simplement plus de facilité à assimiler de nouveaux mots car leur mémoire à long terme est plus entraînée.
J' ai voulu réunir dans cet article 5 conseils pour mémoriser de nouveaux mots et vous aider à enrichir ainsi votre vocabulaire dans la langue étrangère que vous êtes en train d’étudier ou de perfectionner.

1 - L'importance du contexte


À mon avis, il est très important de contextualiser les mots que vous voulez apprendre en les imaginant dans une situation donnée. Personnellement, j'ai toujours fait très attention à visualiser, la première fois que j'entendais un nouveau mot ou une nouvelle expression, l'image évoquée par ce mot ou cette expression. Cette image me permet d'associer les nouveaux termes au contexte et à la situation dans laquelle je les ai entendus pour la première fois et donc d'avoir un mini-contexte pour les mémoriser plus facilement.

Pour contextualiser un mot, il n'est pas nécessaire de faire des listes pêle-mêle de mots, peut-être en essayant de mémoriser un glossaire de milliers de termes trouvés quelque part sur Internet.
Le mieux est de créer votre propre liste de mots
à partir d'un article que vous avez lu ou d'une vidéo que vous avez regardée. De cette façon, le lexique sera contextualisé et vous pourriez plus facilement repenser à la situation dans laquelle vous avez entendu ces mots.

… et du carnet de mots

P ersonnellement, je notais les mots dans des carnets : je divisais la page en deux avec une petite règle et dans la colonne de gauche j'insérais le mot en langue étrangère et dans la colonne de droite le mot en italien, ma langue maternelle (ou vice versa). J'avais ainsi des mini listes de mots liés au même sujet : un mini contexte qui m'aidait à les mémoriser.

Personnellement, j'ai toujours considéré intuiles les listes de mots notés sur des carnets d'adresse en ordre alphabétique parce que lorsque vous allez revoir les mots, le contexte est perdu, les mots sont regroupés de façon arbitraire uniquement en fonction de leur lettre initiale. De plus on finit toujours par bien connaître les mots des premières lettres de l'alphabet et jamais ceux qui commencent, par exemple, par le W (et en anglais il y en a beaucoup !) parce que lorsque on étudie, on recommence toujours par la lettre A ! Nous devons également mémoriser les mots qui sont importants pour nous et qui nous intéressent, car cela nous aidera à les retenir.

Après avoir écrit les mots dans le carnet, vous devez les étudier avec constance, en couvrant une colonne avec votre main et en répétant les mots à voix haute. Le carnet est pratique, toujours à portée de main et facile à consulter même si vous n'êtes pas chez vous.
De plus, le fait de regrouper tous les nouveaux mots aide du point de vue "psychologique" car nous savons que ce mot que nous avons maintenant sur le bout de la langue est noté dans le carnet et nous pouvons être sûrs qu'en le feuilletant attentivement nous le trouverons.
Le seul défaut du carnet est que les mots sont toujours dans le même ordre et même quand on les révise, on se saura à l’avance quel mot suivra celui qu'on est en train de prononcer à voix haute (un peu comme quand on écoute un CD, on sait quelle chanson suivra celle qui est en train de terminer). Une méthode tout aussi valable, dont j'ai vanté les mérites dans un autre article sur ce blog, est celle des flashcards : dans ce cas, l'ordre des mots est toujours aléatoire !

2 - Apprendre les mots d'une phrase


D euxièmement, il est très important de mémoriser les mots non pas individuellement, mais dans des phrases (ou des " chuncks") pour les retenir plus facilement. Comme nous l'avons dit au point précédent, cela nous aidera à nous souvenir du contexte ou de la situation.
Par exemple, pour mémoriser le verbe à particule anglais “to come up with” il vaut mieux retenir la phrase “She came up with an idea” ou pour se souvenir du verbe “to agree” on peut penser à une phrase comme “I agree with you”.

3 - Créer des liens


I l est également très important d'établir des liens entre les mots pour les retenir plus facilement. Plus les associations sont bizarres, mieux elles fonctionnent : par example pour mémoriser le mot anglais "chin" qui signifie "menton" vous pourriez penser de trinquer en portant votre verre à votre menton.

4 – Apprendre la prononciation correcte dès le début


I l est fondamental d'apprendre l'orthographe des mots, mais il est tout aussi indispensable d'apprendre la prononciation correcte et d'associer le son d'un mot à son orthographe.
C'est pour cette raison que je vous invite à faire enregistrer des listes de mots dans une langue étrangère (éventuellement suivies d'une traduction dans votre langue maternelle) et à les écouter constamment. Mes étudiants me le demandent et je le fais volontiers car je suis sûre que cette méthode fonctionne.

En fait, on ne peut pas apprendre un mot seulement à l'écrit en ayant des doutes sur sa prononciation parce que de ce fait on ne l'utilisera jamais à l'oral, on ne saura pas bien le prononcer et on aura même du mal à le reconnaître quand il sera prononcé correctement (et non pas comme on pense qu'il doit être prononcé).
Vous pouvez également consulter des dictionnaires en ligne où la prononciation des mots est proposée, l'un d'eux est wordreference.com où vous trouverez la prononciation des mots en anglais, en italien et dans de nombreuses autres langues !


5 - N'oublions pas les origines !


C e point est un peu plus "technique" : lorsque vous rencontrez un nouveau mot et que vous voulez le mémoriser, il peut également être utile d'en étudier son étymologie et de voir s'il est composé de préfixes ou de suffixes et d'analyser les analogies et les affinités avec votre langue maternelle.

Par exemple, de nombreux substantifs proviennent de verbes et connaître les règles de formation des substantifs peut nous aider à les retenir plus facilement :
to teachteacher to traintrainer to play player… en anglais
insegnareinsegnante allenareallenatore giocaregiocatore… en italien
enseigner enseignant entraînerentraîneur jouer joueur… en français

De plus, dans de nombreuses langues, un grand nombre d'adjectifs sont constitués de préfixes qui transforment le mot en son contraire :
patient impatient honest dishonest comfortable uncomfortable... en anglais
paziente impaziente onesto disonesto comodo scomodo... en italien
patient impatient honnête malhonnête confortable inconfortable... en français

Vous pouvez créer une famille de mots (word family) pour les mots les plus importants, c'est-à-dire un regroupement de mots composé de la forme de base d'un mot plus ses formes fléchies et ses formes dérivées avec des suffixes et des préfixes, c'est-à-dire la liste de tous les mots qui ont une origine étymologique commune. Sur ce site, vous trouverez un excellent dictionnaire anglais dans lequel sont également proposées les familles de mots pour chaque mot : vocabulary.com

E n conclusion, il est essentiel de s'exercer, en répétant et en révisant les mots que nous avons appris avec constance et de manière aléatoire afin à éviter de les apprendre en séquence, comme nous l'avons déjà indiqué au point 1. Vous pouvez répéter les mots du carnet en couvrant la partie en français ou dans votre langue maternelle ou vous pouvez utiliser des flashcards.

Il faut donc veiller à ce que ce nouveau vocabulaire soit toujours "disponible", c'est-à-dire prêt à être utilisé : pour ce faire, vous devez essayer d'utiliser les nouveaux mots les jours suivants dans des situations de communication réelles !

P our découvrir d'autres façons d'enrichir votre vocabulaire grâce à des activités simples et amusantes, regardez cet article très intéressant publié par IvyPanda, une plateforme étudiante qui connaît un grand succès dans le domaine de l'éducation : Fun ways to expand your vocabulary. Vous y trouverez un guide sur les façons amusantes d'apprendre le nouveau vocabulaire et s'exercer, des conseils et des astuces, ainsi qu'une infographie utile pour découvrir comment mémoriser le vocabulaire et se souvenir des mots peu familiers et de leurs définition.

Article publié par IvyPanda sur les méthodes amusantes pour enrichir son vocabulaire


Cet article est également disponible en anglais et en italien. Cliquez sur le symbole du drapeau en haut à droite pour changer de langue.