Comment améliorer sa compréhension orale
10/11/2020
Éviter de traduire
20/02/2021
Show all

L’ordre des adjectifs en anglais
Une règle que la plupart des anglais ignorent

T out comme les autres langues européennes, l'anglais emprunte des mots au latin et au grec ancien, et dans le monde entier, l'anglais est parlé par 1,1 milliard de personnes. Si l’on considère les locuteurs natifs et non-natifs, l’anglais est la langue la plus parlée dans le monde. Pourtant, malgré sa popularité en tant que deuxième langue la plus couramment parlée par les étrangers, l'anglais a acquis la réputation d'être incroyablement difficile à apprendre et encore plus à être bien maîtrisé. Pourquoi en est-il ainsi ?

La langue anglaise est pleine de contradictions dont la plupart des locuteurs natifs n'ont pas conscience. Le fait que nous, les Anglais, ayons des difficultés à comprendre notre propre langue autant qu’un étranger qui l'apprend n'aide donc pas. L'anglais étant si largement répandu parmi les locuteurs étrangers, les Britanniques ont donc tendance à être paresseux lorsqu'il s'agit d'apprendre d'autres langues. Seuls 38% des Britanniques parlent une langue étrangère et la plupart d'entre nous ont du mal à expliquer les règles grammaticales de l'anglais.

Cette série d'articles de ce blog aura pour but d'aider ceux qui apprennent l'anglais en expliquant les nuances et les particularités de la langue qui sont parfois ignorées par les locuteurs natifs. En abordant des sujets tels que le dialecte, les accents, les expressions idiomatiques et le slang, nous pouvons essayer de comprendre pourquoi l'anglais est si difficile à apprendre !

Les règles sont essentielles !

M aîtriser la syntaxe est un élément essentiel pour ceux qui apprennent l'anglais, car cet aspect de la langue peut permettre de faire la différence entre les locuteurs étrangers et les locuteurs natifs.

Les locuteurs natifs savent intuitivement dans quel ordre mettre les mots, mais c'est quelque chose qui est difficile à enseigner. Ceci signifie en fait que malheureusement lorsque vous demandez à un locuteur natif pourquoi il est correct de dire : brown leather walking boots (ce qui signifie en français "bottes pour la marche en cuir brun") et non pas leather walking brown boots, le plus souvent il vous répondra tout simplement que ça sonne bien.

La syntaxe en français est relativement simple. En règle générale, les adjectifs qualificatifs épithètes vont après le nom qu'ils décrivent.

En anglais, les adjectifs précèdent toujours le nom.

• The round table = la table ronde
• The black cat = le chat noir
Il y a toutefois une exception à cette règle, qui est relativement facile à comprendre pour les locuteurs non natifs. Quand on apprend l'ordre des mots français, pour reconnaître les adjectifs qui précèdent toujours un nom on nous enseigne à utiliser l'acronyme "BAGS" qui correspond à Beauty, Age, Goodness, Size (en français Beauté, Âge, Bonté, Taille) :
• La jolie fille
• Le jeune garçon
• La bonne fée
• Le petit lapin
E n français, comme en anglais, vous pouvez utiliser plusieurs adjectifs pour décrire un nom et la règle de la syntaxe est simple. Si l'un des adjectifs suit le nom et que l'autre est un adjectif "BAGS" qui précède le nom, alors l'ordre des mots suit le schéma habituel :
• Une belle robe rouge
Si les deux adjectifs suivent le nom, ils sont simplement reliés par la conjonction "et" :
• Une voiture rapide et bleue

La règle de l'objectivité

M ais la règle de l'ordre des mots en anglais n'est pas aussi simple qu'en français, et même une fois la syntaxe anglaise apprise, il y a bien évidemment de nombreuses exceptions à la règle qui doivent tout simplement être mémorisées.
Comme en anglais l'adjectif épithète précède toujours le nom, la difficulté du point de vue syntaxique consiste à déterminer l'ordre des adjectifs si plusieurs sont utilisés. Pour les étrangers, cela devient encore plus difficile car il est tout à fait normal pour les anglophones d'utiliser plusieurs adjectifs à la fois, ce qui n'est pas si courant en français ou dans d'autres langues européennes.

Lorsque l'on étudie l'anglais comme deuxième langue, on apprend que les adjectifs sont classés selon leur objectivité par rapport au nom qu'ils décrivent : plus l'adjectif est subjectif, plus il doit être éloigné du nom, et plus il est objectif, plus il doit être rapproché de ce dernier. Cependant, cette règle reste vague pour l'apprentissage de l'ordre des mots et peut être source de confusion chez les étudiants en anglais..

En anglais, la règle qui détermine l'ordre des mots des adjectifs est pratiquement absolue, même dans une conversation informelle et pourtant, la plupart des locuteurs natifs ne savent même pas qu'elle existe. Vous ne pouvez tout simplement pas dire leather walking brown boots ou old silly fool. Un anglophone vous dira qu'il faut dire brown leather walking boots et silly old fool, mais il est peu probable qu'il puisse vous expliquer pourquoi...

Les adjectifs en anglais doivent toujours suivre cet ordre : opinion, taille, âge, forme, couleur, origine, matériau/matière, but. Vous pouvez donc avoir une beautiful little old rectangular yellow French wooden rocking chair (en français "une jolie, petite, vieille chaise à bascule française rectangulaire en bois jaune"), mais si vous changez l'ordre des mots, même légèrement, cela paraîtra absurde.
A insi, si vous êtes de langue maternelle anglaise, vous suivez déjà cette règle de grammaire compliquée et apparemment inutile sans même pas vous en rendre compte. Mais si l'anglais est votre deuxième langue, vous devez connaître et être capable d'utiliser cette règle syntaxique.

Cet article a été écrit en anglais par Melissa Hanson et il est également disponible en anglais et en italien. Cliquez sur le symbole du drapeau en haut à droite pour changer de langue.

Melissa Hanson est anglaise et parle couramment français. Elle vient d'obtenir un master en Sciences Politiques à l'Université de Liège en Belgique et en 2019 elle a obtenu une licence en Développement International à l'Université de Leeds au Royaume-Uni.
Lorsqu'elle étudiait pour son master en Wallonie en Belgique elle a pu perfectionner ses compétences en français. Melissa espère vivre à nouveau à l'étranger avec l'objectif de pouvoir un jour parler français à un niveau équivalent à celui de sa langue maternelle.